Aventure du BIOMAGNETISME

Aventure du BIOMAGNETISME

La Sclérose Latérale Amyotrophique GUERISABLE (ou maladie de Charcot)

 

Enfin je découvre un bon espoir avec ce super naturopathe dans cet article
d’energie santé voir à

Une maladie guérissable
En appliquant le protocole « SLA », (cf protocole à demander à Pierre le Saint) la rémission peut s’opérer en 2 mois, voire une année, mais dès la 1ère, 2ème, ou 4ème semaine, le malade ressent un allègement des symptômes. pierrelesaint@laposte.net
www.pierre-lesaint.blogspot.fr

http://www.energie-sante.net/ps/?p=922

ban1025_energie-sante.jpg

La maladie de Charcot

La maladie de la Wi-fi

La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA), ou maladie de Charcot est une maladie sclérosante du système nerveux… maladie de la Wi-fi

La Sclérose Latérale Amyotrophique (SLA)

Elle est due à un défaut de myéline et des nerfs périphériques qui ne jouent plus correctement leurs rôles d’isolant de l’axone. Il en résulte une baisse de vitesse dans la propagation de l’influx nerveux. Certains muscles moins innervés, s’affaiblissent alors. On dit qu’ils se « sclérosent », ou se paralysent.

La maladie peut avoir insidieusement commencé il y a entre 10 et 30 années, suite à un stress, un accident, une vaccination.

Symptômes de la SLA
Dans 70 % des cas, elle peut débuter par les pieds et monte par poussée, étape par étape au fil des années. Ce sont ensuite les jambes, puis les mains, la trachée, les poumons, puis la tête, qui seront touchés.
Dans 30 % des cas, les premiers symptômes sont différents : la pathologie peut débuter par une fatigue inexpliquée, ou, une gêne aux yeux accompagnée d’une baisse de la vision, ou une douleur à la colonne vertébrale et une épaule, ou tous autres symptômes.

• Arrivé à hauteur des mains, en général, les symptômes sont :
  - difficulté à la marche,
  - difficulté à utiliser les mains,
  - un brouillard gris autour du cerveau.
• Plus tard, impossibilité de marcher, impossibilité de faire quoi que ce soit avec les mains.
• Lors de la poussée suivante :
  - difficultés à avaler la nourriture,
  - impossibilité d’avaler. Il y aura alors trachéotomie.
• Poussée suivante, difficulté à respirer, puis impossibilité.
  À ce stade, c’est le respirateur artificiel qui s’impose.

L’évolution suivante : il vaut mieux ne pas en parler


À noter : les poussées correspondent à des moments de stress ressentis par le patient. Le stress est préjudiciable, car il occasionne fréquemment une nouvelle avancée de la maladie.
Dans cette maladie si répandue, la médecine conventionnelle patauge. Ce n’est qu’au stade ou la personne ne peut plus avaler que la médecine en place est à même de poser un diagnostic. Souvent après avoir fait subir 2 à 3 scanners et 2 à 3 ponctions lombaires au patient. Elle annonce une maladie dégénérescente incurable.

La médecine a constaté un excès de glutamate dans la SLA. Ainsi, le seul médicament qui est prescrit est destiné justement à faire baisser le taux de glutamate. Mais c’est un produit chimique si peu efficace qu’il n’y a aucun résultat, d’autant plus que tout ce qui est chimique est contre-indiqué.
Assez souvent ils agrandissent l’intérieur des vertèbres, prétextant que le passage de la moelle épinière s’est rétréci. Bien entendu, cette opération réalisée, il n’y a jamais d’amélioration, ou de diminution des symptômes.
Ensuite, les patients sont « très bien » accompagnés, jusqu’à la montée au ciel qui intervient environ entre 12 et 18 mois après le diagnostic (après avoir été placés sous respirateur artificiel).

Très souvent, fatigue chronique, fibromyalgie sont évoqués.
Étant donné que la médecine ne définit que très tardivement le nom de la pathologie, et que les patients vont au ciel très rapidement, elle en a déduit que c’est une maladie à évolution très rapide, alors qu’elle a pu commencer il y a 30 années.

En résumé, la médecine conventionnelle :

1.

Ne pose son diagnostic que très tardivement, généralement, au stade où il y a difficulté respiratoire.

2.

Pense que c’est une pathologie à évolution rapide.

3.

N’a jamais guéri une personne de la SLA, alors que cette maladie est parfaitement guérissable.

4.

Prétend que c’est une version différente qu’elle a appelé « maladie de Charcot Marie-Tooth », lorsque par hasard elle pose son diagnostic plus tôt.

La SLA était jusqu’à présent a évolution lente, et évoluait par poussée. Elle mettait parfois trente années avant d’arriver à son terme final, et seul les adultes en étaient affectés. Mais depuis peu, les enfants et adolescents sont eux aussi atteints. Il est même fréquent de voir une mère et sa fille contaminées.

De plus elle est devenue foudroyante. En ce moment, il y a une véritable « épidémie » de maladie de Charcot. Pourtant, la maladie n’est pas contagieuse !

Cette évolution de la maladie nous pousse donc à rechercher des causes liées à notre bouleversement environnemental, et aux pollutions électromagnétiques que nous subissons de plus en plus.

Les causes de la SLA

Aluminium des vaccins

Maladie de Lyme (plus précisément la Borrélia Garinii)

Pollutions électromagnétiques (Wi-fi)

Taux élevé de glutamate / Taux faible de GABA

NB : Le stress n’est que l’élément déclenchant

La Borrélia est une bactérie de forme hélicoïdale qui comporte une vingtaine d’espèces, toutes transmises par des arthropodes vecteurs (poux, tiques, etc…).
À ce jour, seules 50 borrélia ont été officiellement répertoriées. Mais il en existerait en réalité 153 ! Chaque Borrélia a un ou des organes de prédilection.

Dans la maladie de Lyme, la bactérie nommée « Borrélia Garinii » fabrique une toxine, dans le but de s’attaquer à notre système nerveux afin que nous ne soyons pas capables de fabriquer des anticorps. Cette bactérie est plutôt associée à des symptômes neurologiques. Cela peut à lui seul expliquer une maladie de Charcot.

Mais la Wifi est la cause principale, et l’on comprend mieux que la Wifi fait des dégâts d’abord chez les personnes ayant Lyme ou ayant été contaminées dans le passé par Lyme.

Le nombre de cancer est en explosion à cause de la wifi, les maladies cardiaques sont désormais en augmentation constante, mais c’est le système nerveux qui est le premier touché ainsi que notre ADN.

La wifi est omniprésente : maisons, magasins, etc… et même les hôpitaux (ce qui complique une éventuelle guérison !).

À noter que le CPL ou Courant Porteur en Ligne comporte les mêmes désavantages. L’idéal étant le câble Eternet appelé aussi filaire. À noter également que les téléphones portables et téléphones sans fils sont 20 fois plus forts que la wifi des ordinateurs.

L’humain commence enfin à prendre conscience de la nécessité impérieuse de modifier nos habitudes, et à réagir : le 18 mars 2013, les députés écologistes ont obtenu que le principe de précaution soit mis en œuvre pour les enfants, à défaut d’avoir réussi à faire adopter leur projet de loi sur les ondes (cf annexe). C’est un début…

La découverte des effets nocifs de la Wifi constituera un scandale 1 000 000 fois supérieur à celui de l’amiante !

Comprendre le GABA et le glutamate

L’acide-aminobutyrique ou en abrégé GABA, est le principal neurotransmetteur inhibiteur du système nerveux central chez les mammifères et les oiseaux. C’est un neuromodulateur qui joue un rôle important chez l’adulte en empêchant l’excitation prolongée des neurones. Il possède par ailleurs un rôle neurotrophique, c’est-à-dire qu’il favorise la croissance de certains neurones.

À l’inverse, le glutamate, forme ionisée de l’acide glutamique, est le neurotransmetteur excitateur le plus important du système nerveux central. Son action est contrebalancée par les effets inhibiteurs du GABA dont il est d’ailleurs, le précurseur principal. Lorsque l’équilibre est rompu et que la concentration en glutamate atteint un niveau excessif dans la fente synaptique, il peut hyperstimuler les neurones et provoquer leur mort.

Deux neuromédiateurs à garder en équilibre !

Les métabolismes du GABA et du glutamate sont donc intimement liés.
Les effets inhibiteurs du GABA servent à contrebalancer les effets excitateurs du glutamate. Un déséquilibre entre ces deux neuromédiateurs est impliqué dans toutes les maladies neurologiques : épilepsie, Parkinson, Alzheimer, SEP, SLA, etc…

En outre, il est avéré que l’aluminium présent dans le cerveau (suite à des vaccins) crée une sensibilité forte aux ondes électromagnétiques de la Wifi. Et que la réunion de ces 2 facteurs a pour conséquence de faire baisser le taux de GABA, et donc, d’augmenter le taux de glutamate.

On comprend mieux alors, l’origine du déclenchement de la SLA : l’augmentation du taux de glutamate est liée à un faible taux de GABA, lui-même influencé par l’action nocive de la Wifi et de l’aluminium.
Il faut donc toujours veiller à avoir une quantité suffisante de GABA dans l’organisme (et dans une moindre mesure, d’Inositol [vitamine B7]).

Une maladie guérissable

Le diagnostic posé : prudence. Il vaut peut-être mieux dans un premier temps, ne pas citer le nom de cette pathologie, car en consultant le net, il peut y avoir un stress qui peut être préjudiciable et occasionner une nouvelle poussée.
L’annonce de cette maladie est délicate. Veillez à toujours commencer par préciser que c’est guérissable.

En appliquant le protocole « SLA », (cf protocole à demander à Pierre le Saint) la rémission peut s’opérer en 2 mois, voire une année, mais dès la 1ère, 2ème, ou 4ème semaine, le malade ressent un allègement des symptômes. pierrelesaint@laposte.net

D’abord, c’est le voile gris qui disparaît. Étape suivante : meilleure manipulation des mains, puis une nouvelle amélioration au niveau des mains, puis des jambes en plusieurs étapes. En fait, la pathologie a commencé par le bas, et la rémission commence par le haut. Cette durée vers la rémission, tout comme les symptômes, peut varier d’une personne l’autre, chaque cas étant unique.

La rémission n’est pas un faux espoir, elle doit être totale, mais il peut demeurer une certaine fragilité neurologique pendant un certain temps. Aussi, il sera prudent, surtout la première année, de ne pas se fatiguer en excès et d’essayer d’éviter les stress, éviter l’alcool (pas une seule goutte), les produits chimiques, et toute vaccination, sinon il peut y avoir rechute.

L’objectif du protocole SLA est de :

Supprimer le mercure, l’aluminium, le nickel, et la maladie de Lyme. (ce travail est fait avec les flacons « Sélénium », « histidine », et « lumière argentée »)

Réguler l’équilibre acido-basique, (ce travail est fait avec le flacon « Minéraux anti-acidose »).

Augmenter le taux de neurotransmetteurs (neurotransmetteurs se trouvant dans les flacons « Neuroprotection ») :

-

la Dopamine stimule la mémoire de travail, et donne du tonus,

-

l’Acétylcholine restaure la mémoire à court terme, et empêche le signal électrique de se dissiper avant d’atteindre sa destination,

-

Le GABA aide à organiser la mémoire, surtout verbale. Antianxiété.
Il élimine l’excès de glutamate.

Faire baisser le taux de glutamate. Dans la SLA, c’est le glutamate fabriqué (afin de contrer la pollution électromagnétique) par notre propre organisme qui provoque la pathologie. (Utiliser le flacon « métacure »)

Réparer la gaine de myéline

 

Facteurs entravant la guérison

Dans environ 10 % des cas, le protocole ne fonctionne pas. Si après 1 mois, il n’y a aucune amélioration, alors il faut chercher la cause.

Causes possibles :

La Wifi

À noter que tant que la Wifi est présente dans l’habitation, et qu’il y a un usage des téléphones portables, il n’y a aucun espoir de rémission. Il faut donc, avant même de démarrer le protocole, veiller à désactiver totalement la wifi domestique.
Parfois, alors que les habitants pensent avoir désactivé la wifi, il y a hélas un 2ème réseau caché non désactivable par un interrupteur. En suivant le dossier annexe, tout cela doit se régler sans trop de problème.

Autres pollutions électromagnétiques

Pollution électromagnétique naturelle, source, faille, croisement de Hartman ou Curie ou autres ; cela peut être dû à une perte de courant dans les murs de l’habitation, c’est plus fréquent que l’on peut penser. Selon la provenance de ces pollutions, il faudra donc faire intervenir un électricien, un sourcier, ou mettre en place un harmoniseur sur le tableau electrique du domicile. (cf dossier « Les harmoniseurs » à demander à Pierre le Saint).

Le glutamate et l’aspartame

Supprimer glutamate et aspartame, tous deux des poisons du système nerveux.
Les neurones deviennent anormalement et dangereusement hyperactifs en raison de l’excès d’apport de glutamate.
Dépister le glutamate dans les produits alimentaires. Ce n’est pas facile car il se dissimule sous plusieurs codes : de E 620 à E 625, E 627, E 631, de E 635 à E 637.

Éviter les produits contenants :

-

Glutamate de sodium, glutamate monosodique, sodium glutamate (E 621).

-

Arginine glutamate ; glutamate calcique ou calcium dihydrogène di-L-glutamate (E 623).

-

Glutamate de magnésium ou magnésium di-L-glutamate (E 625).

-

Propylène Glycol E1520 ou Anti-gel : utilisé dans les margarines, le beurre, huiles.

Médicament chimique et mélange spécifique d’huiles essentielles

L’échec peut être dû à un médicament chimique qui attaque le système nerveux.
Autre cause possible : un complexe d’huiles essentielles notoirement utilisé pour combattre la maladie de Lyme. Attention : je parle ici exclusivement de ce mélange dans lequel les huiles essentielles ont été spécialement sélectionnées pour leur forte agressivité pour éliminer la Borrélia. Or, si ce mélange d’huiles essentielles détruit les vermines, il attaque aussi dangereusement le système nerveux. Il y a un réel risque de neuro-toxicité.

Si la cause est liée à un produit chimique, envisager la détoxination par les patchs, éventuellement le Molybdène, ou eau distillée + Iode.

Les règles à appliquer

Bannir les pollutions électromagnétiques : désactivez la wifi domestique et stoppez l’utilisation du portable ainsi que le micro-ondes et les plaques à induction. (l’électricité, et donc, les plaques vitro céramiques restent l’idéal SI un harmoniseur a été placé sur les sources d’émission au domicile).

Les 3 amis de la SLA sont :
- La fatigue : aménagez-vous de larges plages de repos. Écoutez votre corps.
- Le stress : levez le pied ! Évitez tout stress.
- L’alcool : éliminez l’alcool de votre régime. Pas une goutte !

Aucune vaccination (grippe ou autre…),
sinon il peut y avoir rechute.


Consommez des œufs bio, avec le jaune liquide
Idéalement 6 œufs par semaine (cru, mollet, ou à la coque).
Le jaune doit être liquide, ceci pour augmenter le bon cholestérol, qui fait partie intégrante de la gaine de myéline. Si le jaune est trop cuit, farineux, alors, c’est du mauvais cholestérol. Les œufs doivent obligatoirement être biologiques, afin d’éviter un colorant chimique cancérigène.

Mangez un maximum de Bio
Ceci afin de limiter au maximum les particules chimiques dans le corps.
Alors, fréquentez les biocoop, et autres magasins biologiques proches de chez vous. Retrouvez le plaisir de faire le marché, et de rencontrer un maraîcher bio.

Supprimez glutamate et aspartame de votre alimentation, tous deux des poisons du système nerveux.

Annexe WIFI

Le principe de précaution voté le 18 mars 2013 :
Les députés écologistes, ont obtenu que le principe de précaution soit mis en œuvre pour les enfants, à défaut d’avoir réussi à faire adopter leur projet de loi sur les ondes.
C’est une petite victoire pour les « anti-Wifi ». Les députés écologistes, à défaut d’avoir réussi à faire adopter leur projet de loi sur les ondes électromagnétiques en janvier, ont obtenu que le principe de précaution soit mis en œuvre pour les enfants dans le projet de loi pour la refondation de l’École voté mardi à l’Assemblée nationale. Un amendement, présenté par le groupe écologiste, stipule que la mise en place d’un service public du numérique éducatif, prévu par la loi, doit se faire en favorisant les connexions « filaires ». Il précise que « le principe de précaution doit pousser l’État et les collectivités territoriales à protéger les enfants, notamment les plus jeunes, de l’influence des ondes ».

« C’est la première fois qu’on va appliquer le principe de précaution par rapport aux enfants », s’est réjoui la députée du Calvados, Isabelle Attard, tout en affirmant ne pas être « contre le service public du numérique, bien au contraire ». Pour Yves Durand (PS, Nord), rapporteur du projet de loi sur la refondation de l’école, la portée de l’amendement est cependant « minime ». « On va voir comment c’est applicable », a-t-il indiqué à l’AFP.

Danger contesté
En janvier, les députés écologistes avaient présenté une proposition de loi visant à réduire l’exposition aux ondes électromagnétiques. Mais le texte, avant même son examen sur le fond dans l’hémicycle, avait été renvoyé en commission, les écologistes dénonçant un « enterrement » pur et simple. L’Organisation mondiale de la santé OMS a classé en 2011 les ondes comme potentiellement cancérigènes, mais les opérateurs de téléphonie mobile s’appuient sur le dernier avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), datant de 2009, pour écarter tout danger. L’Anses doit actualiser cet avis d’ici l’été.

Priartem, une autre association militant pour la réglementation de la téléphonie mobile, a indiqué mardi avoir écrit au ministre de l’Éducation nationale pour le mettre en garde contre « l’introduction des Tablettes tactiles comme nouvel outil pédagogique dans les écoles ». « Si on estime que c’est vraiment une obligation, sur le plan pédagogique, d’avoir des tablettes, passons au filaire! Le filaire ne présente aucun danger », a réagi pour sa part Étienne Cendrier, porte-parole de l’association Robin des toits. Le projet de loi pour la refondation de l’École doit désormais être approuvé au Sénat.

Pierre Le Saint
Naturopathe
pierrelesaint@laposte.net
www.pierre-lesaint.blogspot.fr

 



18/05/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 61 autres membres