Aventure du BIOMAGNETISME

Aventure du BIOMAGNETISME

La maladie d'alzheimer une avancée

Hier le mardi 8 avril 2008 sur Arté 21 heures Théma
La mémoire au défi de l'âge
L'Enigme Alzheimer.. Documentaire
Réalisation...Thomas Liessen 
David Snowdon chercheur à l'universitédu kentucky et spécialiste renommé de la maladie d'Alzheimer a conduit une étude scientifique sur la démence sénile chez des religieuses...

Ce reportage est extraordinaire à mon sens !
Il nous apprend que les recherches actuel des laboratoires ce font au niveau "des plaques séniles du cerveau"...uniquement...
Or après des années d'études sur des religieuses volontaires et l'autorisation d'étudier leur cerveau après leur mort..(en fine découpe) découverte incroyable...
Ces religieuses une de 103 ans, une de 85 ans dont aucun signe de sélénité ni de maladie d'Alzheimer n'était décelable.. vivacité d'esprit, intelligence,  tests passé avec succès jusqu'a la fin...
Or l'examen du cerveau révèle un état des plaques de sélénité d'Alzheimer très avancé....? suivant les critères actuel....
Ensuite les recherches auboutisme que les plaques sont à 10% seulement de la maladie D'alzeimer, mais que c'est le coeur du neurone ou de la cellule...je sais plus.. qui est touchée...Il y a inflammation du cerveau.
Les recherches conduisent à découvrir que les personnes ayants des rhumatismes traiter avec anti-inflammatoire type Ibuprofène ne souffrent pas de la maladie d'Alzheimer.. c'est une inflammation traité avec des anti inflammatoire.
Il ce trouve que cette découverte que les plaques séniles n'était que peu en cause a été aussi faite il y a 90 ans, mais à été laissé complètement de coté.
Les laboratoires ne s'intéressent pas à un médicament déjà sur le marché à bas prix,  et privilégie de mettre au point un vaccin qui coûtera fort cher. Celui-ci a été testé et c'est révélé dangeureux..2 morts sur 5.Toujours en privilégiant les plaques de sélinité du cerveau..
Les résultats sur les souris à qui on a inoculé le gène (les pauvres) de la maladie d'Alzeheimer on une réponse notable d'amélioration.
Et je me pose la question...
Plutôt que de courir ce faire prescrire des anti-inflammatoire, on sait que cela a aussi des effets néfastes...
Pourquoi ne pas prendre un anti-inflammatoire naturel comme l'hapargophytum...
Est-ce que cela ne vaut pas la peine d'essayer ?
Quand on sait qu'il est prévu qu'une personne sur quatre dans quelques années sera touchée par cette maladie horrible pour soi, et pour les proches...

Voila j'avais envie de partager avec vous ce reportage FORMIDABLE qui laisse ouverte une porte de l'espoir !

 

CURCUMIN
DESCRIPTION :
Plante vivace haute de 50 cm à 1 m. La racine est un rhizome tuberculeux, jaune à l'intérieur. Les feuilles sont longuement pétiolées, à limbes longs jusqu'à 45 cm et larges jusqu'à 18 cm. Bractées des inflorescences blanc verdâtre, les supérieures étant marquées de blanc et de rose.


HISTOIRE DE LA PLANTE :
Extraite du rhizome de la plante, la poudre de curcuma a longtemps été utilisée en Asie du sud-est pour renforcer la saveur des aliments et les conserver. Elle a une saveur poivrée et amère. On la connaît surtout pour sa couleur jaune brillant et elle est souvent utilisée pour remplacer le safran. Elle donne leur couleur jaune au curry et à la moutarde. Le curcuma est utilisé depuis de longues années en médecine traditionnelle, notamment en Inde, pour traiter toute une variété d'indispositions incluant problèmes gastro-intestinaux, inflammation, maux de tête, infections et rhumes. Le curcuma est déjà mentionné dans un herbier assyrien datant d'environ 600 ans avant Jésus-Christ. Il est également cité dans le traité du célèbre médecin grec Dioscoride «Sur la matière médicale».
 
TRAVAUX ET RESULTATS SCIENTIFIQUES :
La curcumine, extraite du curcuma, est un puissant antioxydant qui apporte une protection efficace contre les lésions occasionnées par les radicaux libres. En 1995, des travaux scientifiques ont montré qu'une alimentation contenant de la curcumine diminuait le stress oxydatif. Des chercheurs indiens ont montré que la curcumine inhibe la peroxydation lipidique et neutralise les radicaux superoxyde et hydroxyle (Ruby AJ et al, 1995 ; Selvam M, 1995). Deux autres études ont été publiées en 2000. Dans la première, les chercheurs ont montré qu'un contact prolongé des cellules endothéliales d'une aorte de bovin avec de la cucurmine renforçait la résistance cellulaire aux lésions oxydatives. Dans une investigation séparée, les chercheurs ont découvert que la cucurmine diminuait le stress oxydatif induit dans le foie de souris par du trichloréthylène. Ils en ont conclu que les effets bénéfiques de la cucurmine semblaient dériver de sa capacité à freiner l'augmentation des niveaux cellulaires de peroxisome, un composant associé à l'utilisation de l'oxygène par les cellules.
 
Les chercheurs de l'Université de Californie à Los Angeles ont indiqué que l'Inde a un des taux les plus faibles de la maladie d'Alzheimer dans le monde, 1% d'individus à partir de 65 ans, tandis qu'approximativement 10% d'américains de plus de 65 ans développent la maladie d'Alzheimer. Les chercheurs ont suggéré que le curcumin a peut-être un certain effet anti-Alzheimer. Les chercheurs d'UCLA ont conduit une expérience assez intéressante. Les souris ont été génétiquement élevées pour développer la maladie d'Alzheimer. Les souris ont été alors traitées avec plusieurs doses de curcumin. On a trouvé que des doses relativement faibles de curcumin ont diminué la maladie d'Alzheimer en détruisant les changements pathologiques dans les cerveaux chez 50% des souris. Les chercheurs ont conclu que la consommation de curcumin peut être une alternative pour aider à réduire l'incidence de la maladie d'Alzheimer.
LIEN de cet article donné par angy
Merci

www.isodisnatura.fr/curcumin.htm



09/04/2008
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 60 autres membres