Aventure du BIOMAGNETISME

Aventure du BIOMAGNETISME

Gardasil : injecter de la mort aux rats à vos filles !

newsletter@micheldogna.fr        Site : micheldogna.fr
Gardasil : Ne laissez plus votre médecin injecter
de la mort aux rats à vos filles !

 

C’est un homme en colère qui parle, révolté face à la malhonnêteté criminelle des labos pharmaceutiques, à la désinvolture irresponsable des médecins serviles au système, à la crédulité stupide des parents aveuglés par la peur qui n’ont même plus l’instinct de survie que n’importe quel animal assure à sa progéniture.
Il s’agit ici du Gardasil, vaccin prétendument contre le cancer de l'utérus à propos duquel une plainte a ENFIN déposée contre Sanofi Pasteur MSD et l'Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM) pour effets secondaires gravissimes.

La goutte qui a fait déborder le vase, est le cas relaté par « Initiative citoyenne »,  de Marie-Océane Bourguignon, jeune étudiante bayonnaise de 18 ans, qui après avoir reçu la deuxième dose de ce vaccin a subitement perdu la vue et l’usage de ses jambes, en plus de séquelles nerveuses multiples aux douleurs intolérables. Sa mère déclare que la troisième injection eut probablement été mortelle si elle avait été effectuée. Vous pouvez consulter ce témoignage complet dans INITIATIVE CITOYENNE – voir

http://www.initiativecitoyenne.be/article-gardasil-on-peut-parler-de-carnage-121324534.html

La  plainte de Marie Océane annoncée dimanche 24 novembre 2013 a été suivie le soir même d’un vigoureux démenti par L'ANSM et Sanofi Pasteur niant tout lien entre leur vaccin Gardasil et la maladie de la jeune femme…(bien évidemment !). Ainsi, le Dr André Dhalab, émissaire de la « Direction médicale » de Sanofi-Pasteur, déclara avec aplomb devant des millions de téléspectateurs : « Il faut le dire tout de suite, il n'y a aucun lien entre Gardasil et ce cas de sclérose en plaques ». (Ben c’est vrai puisqu’il vous le dit !!!). Alors comment se fait-il qu’en juin dernier, la Commission de conciliation et d'indemnisation des accidents médicaux avait conclu au « lien de causalité entre le vaccin et la pathologie » de Marie-Océane ?

En fait, ce vaccin aurait déjà provoqué plus de 30 000 accidents répertoriés, 11 000 cas d’hospitalisation en service d’urgences , et 149 décès, ce qui ne l’empêche pas d’être toujours chaudement recommandé par les autorités sanitaires en dépit de plus de 8000 effets graves officiels. Tous les jours, de nouvelles jeunes femmes en France, en Europe, dans le monde entier, se laissent administrer ce vaccin parce qu'on leur cache son extrême dangerosité. A noter que les effets néfastes rapportés de ce vaccin représentent seulement 1% de la réalité, ceci de l’aveu même du CDC et de la FDA - il y a vraiment de quoi s’alarmer !

De fait, si toutes les victimes du Gardasil  établissent la connexion et attaquent les fabricants et les médecins vaccinateurs sur base de données accablantes telles le risque de stérilité définitive qui affecte déjà très probablement des milliers de filles vaccinées sans qu'elles s'en soient encore rendu compte, vu qu'elles sont sous pilule pour beaucoup, il est évident que ces firmes, en dépit de la récente loi scélérate qui leur accorde l’immunité juridique face à leurs responsabilités, risquent de devoir fermer définitivement leurs portes sous le gouffre financier d’indemnisations que cela représente, et que les médecins n’oseront plus piquer comme ils le font actuellement à la manière de vulgaires robots. Justement, d’après divers avocats, ce premier procès est entrain de mettre le feu aux poudres à des dizaines voire des centaines d’autres plaintes pour séquelles graves du Gardasil, et celles-ci risquant de faire rapidement boule de neige…….

Bien que depuis plusieurs années j’aie déjà largement alerté le public sur la dangereuse arnaque de ce faux vaccin, je vais utiliser la méthode Coué et reprendre à zéro la logique implacable de mon argumentation, face au matraquage publicitaire ayant pour cible les filles…. à partir de 9 ans !  Ce vaccin censé prémunir contre le cancer du col de l’utérus de la cinquantaine… (40 ans après !!!) n’est en fait qu’un vaccin contre le papillomavirus HPV générateur possible des « crêtes de coq ». On connaît actuellement l’existence de plus de 100 souches de HPV (transmissibles par voie sexuelle… à 9 ans ???), mais qui sont naturellement éliminées dans un délai de 8 à 13 mois sans le moindre désagrément dans 90% des cas. Alors où est le problème ?
Et de quel marc de café  sort que le papillomavirus peut évoluer en cancer du col de l’utérus 40 ans après ? Ce qui me sidère, c’est que des gens même hautement diplômés puissent gober et relayer sans se poser de questions une telle absurdité, dès lors que cela sort du chapeau magique des autorités dites scientifiques. En outre, cela n’inquiète personne non plus lorsque l’on propose un vaccin contre le cancer du col de l’utérus, alors que tout le monde sait que le principe d’un vaccin contre le cancer est une absurdité qui a été abandonnée depuis longtemps.

Mais ce n’est pas tout : Vous êtes-vous intéressés à la composition du Gardasil ?
Chaque dose de ce vaccin à composants transgéniques (OGM) contient en plus de la quinzaine de souches dites à haut risque de HPV, des substances connues pour leur neurotoxicité et leur cancérogénicité, telles 225µg d’aluminium, du polysorbate 80, mais aussi et le pire, du BORATE DE SODIUM. Or, savez-vous que le borate de sodium est le produit de base DE LA MORT AUX RATS ? Il est interdit dans toute préparation médicale… mais pas dans ce vaccin !!!

Voici quelques « cadeaux » possibles de ce vaccin :

  • * paralysies type Guillain-Barré pouvant être irréversibles,
  • * bronchospasmes,
  • * syncopes,
  • * faiblesse généralisée,
  • * troubles cutanés,
  • * arthrite,
  • * migraines invalidantes,
  • * inflammation du pelvis avec violentes douleurs abdominales,
  • * disparition ou amoindrissement du flux menstruel,
  • * troubles graves de la vue,
  • * épilepsies parfois irréversibles,
  • * décès par thrombose ou par arrêt cardiaque,
  • * fausses couches,
  • * risque de maladies auto-immunes pouvant survenir jusqu’à 4 ans après le vaccin .

Bien sûr, la plupart des gens ne savent pas tout cela, mais se sont-ils seulement intéressés à la question en tapant simplement GARDASIL sur Google ? Non ! (Attention, le site DOCTISSIMO est édité pour le compte des labos). Ils se sont contentés de se soumettre à l’autorité d’un « médecin perroquet», lui-même soumis au dictat de l’Ordre. Je rappelle que le Gardasil est un vaccin  CONSEILLÉ MAIS NON OBLIGATOIRE, en dépit de l’ambigüité établie, ce qui veut dire que vous en portez SEUL l’entière responsabilité, alors qu’il n’y a aucune garantie d’innocuité. Même si le médecin vous a manipulé, c’est vous qui avez choisi ET décidé et il ne supporte aucune responsabilité. Bref, en cas de problème aussi grave soit-il, il ne vous reste que les yeux pour pleurer….

Il y a aussi ceux qui savent qu’il y a un risque, mais entre la peur du cancer et la peur du vaccin, ils optent pour le risque qui leur fait la moins peur – (comme quand on vote pour le « moins pire »). Et alors ils prient ensuite le ciel pour que cela se passe bien pour eux. Jouer à la roulette russe avec ses propres enfants, je trouve cela vraiment « crade » (je ne trouve pas d’autre terme) – c’est du « n’importe quoi » coupable et méprisable !

Restent les nombreux praticiens qui inoculent joyeusement  de telles saloperies au mépris du serment qu’ils ont prêté (Primum non nocere), et qui portent une grave responsabilité dans la poursuite de ce scandale ayant commencé en 2006!  Comme m’a dit un jour un ami médecin : « Le doctorat est en fait un permis de tuer légalement en toute tranquillité ». Alors un conseil : n’écoutez plus jamais les recommandations vaccinales de médecins qui en outre ont eu ZERO HEURE DE FORMATION à la fac, si ce n’est celle du calendrier vaccinal, qui n’ont jamais ouvert un seul des ouvrages de sommités scientifiques indépendantes et médecins de renom concernant les résultats historiques des campagnes vaccinales dans le monde. Ecoutez encore moins les éventuels ordres péremptoires de médecins, pouvant être de ce fait suspectés de recevoir des primes associées à leurs actes vaccinaux. Avec ceux-là, pas de quartier, fâchez –vous et partez sans payer pour leur apprendre à respecter les gens (leurs clients, au demeurant) !

En France, le Ministre Xavier Bertrand a porté une grave responsabilité, ayant personnellement accéléré le remboursement du Gardasil. Il a d’ailleurs « courageusement » toujours refusé de s’en expliquer face à la caméra. Son successeur, Roselyne Bachelot, ancienne visiteuse médicale, a félicité Sanofi Pasteur pour le Prix Galien décerné d’avoir participé à un mouvement de masse constructif ? Mais le plus incroyable est que presque personne n’ose remettre en question la valeur intrinsèque des vaccins car çà, c’est tabou ! Car ceux qui ne croient pas aux vaccins et qui remettent en question les données mensongères de leur propagande sont susceptibles d’être catalogués SECTE. Alors j’hésite entre un manque de courage collectif, ou l’indécrottable encodage pasteurien qui fonctionne encore.

Cela fait plus d’un siècle que le principe vaccinal est dénoncé par des grands noms de la science médicale. (plus de 50 ouvrages en français et près de 200 en anglais en témoignent). Mais rien n’y fait – empêtrés chacun dans leurs peurs subjectives, médecins et patients préfèrent s’en tenir au flou artistique pour enfants de cœur distillé par les imposteurs patentés qui les rassurent.

A notre époque, ceux qui ne savent pas sont ceux qui ne cherchent pas à savoir.

Après un siècle de palabres où le dernier mot appartient toujours aux criminels dont la mauvaise foi n’a pas de limite, maintenant, je dis que le temps des discussions avec des autistes malveillants est terminé. Il est facilement démontrable que toutes les allégations officielles sur les vaccins sont fausses et truquées.

au Gardasil (diplôme qu’avait  aussi reçu le Vioxx qui a provoqué plus de 55 000 décès rien qu’aux USA et a fini par être enfin retiré du marché).
 
Mais il reste un dernier objet de ma consternation, ce sont les pétitions qui réclament des vaccins dépourvus d’adjuvants toxiques (aluminium, mercure, mort aux rats, etc.). Quelle naïveté ! Quand les gens comprendront-ils que les pétitions n’arrivent jamais à destination et que cela ne sert à rien si ce n’est de donner bonne conscience à tous ceux qui ont l’illusion

Au lieu de s’en tenir aux croyances, il est toujours possible de se documenter.

Personnellement c’est ce que je fais depuis  plus de 45 ans. Et je n’ai pas peur de dire tout net haut et fort que la vaccination est une arme de destruction massive, génératrice de la plupart des maladies infectieuses et dégénératives modernes. Ce qui est sûr, c’est qu’elle a fait des millions de victimes – ce qui est indémontrable, c’est qu’elle ait protégé qui que ce soit, puisque c’est dans les pays les moins vaccinés que les épidémies ont le plus régressé voire complètement disparu.
A ce jour, il est probable que le Gardasil soit le vaccin le plus dévastateur, prenant la relève de celui de la variole qui a fait tant de dégâts.

Mais le temps de toutes les révélations est arrivé, et  la vapeur est en cours de s’inverser. Les artisans de l’ombre, « collabos en tous genres » de l’exploitation de la maladie, de la souffrance et de la misère sont en cours d’être démasqués et neutralisés. Le temps de baisser la tête est révolu. Il est du devoir citoyen de réagir contre la désinformation criminelle et de résister par le statisme aux lois iniques et meurtrières.

APPROBATION DU NOUVEAU "GARDASIL 9" PAR LA FDA :
Malhonnêteté ou incompétence irresponsable ?

Le 10 décembre 2014, la FDA (Food & Drug Administration) américaine a approuvé l’utilisation d’une version, censée être "améliorée". Il n’y avait pas encore eu assez de dégâts avec le Gardasil n° 1 ! Pourquoi la dénomination Gardasil 9 ? Parce que de 4 souches de HPV, on est passé à 9, ce qui fait passer la charge protéinique HPV de 120 à 240 mcg dans le vaccin Ceci n’a pas empêché Marion Gruber, Directrice du Bureau de Recherches et examens concernant les vaccins (CBER) de considérer qu’il n’y avait aucune préoccupation spéciale et aucune controverse connue concernant l’approbation du nouveau Gardasil 9.

La notice du "gardasil 9" : une insulte !

Selon la FDA, un événement indésirable grave doit correspondre à l’un des critères suivants :

  • - décès,
  • - mise de la vie en danger,
  • - hospitalisation,
  • - invalidité ou dommages permanents,
  • - anomalie congénitale / malformation congénitale,
  • - ou nécessité d’intervention en vue d’éviter un dommage permanent.

Cà n’a pas l’air de déranger beaucoup les médecins vaccinateurs… mais lisent–ils seulement les notices ? Tout professionnel de santé qui lit l’ensemble de la notice et continue à recommander l’utilisation du Gardasil ou du Gardasil 9 n’est rien moins qu’un tueur à gages ! (protégé par la loi) !

Source des données : http://www.initiativecitoyenne.be/
 

  • Article paru dans le Contrinfos n° 17 - MARS 2014
  • 2 articles supplémentaires dans les Contrinfos n° 11 - NOV 2013
  • et Contrinfos n° 35 - JANVIER 2015
    Je m’abonne au Contr’infos
    Michel Dogna
  • _______________________
    Voici un extrait du témoignage que vous pouvez voir en entier sur ce site;

    http://www.initiativecitoyenne.be/article-gardasil-on-peut-parler-de-carnage-121324534.html


    Allie a reçu sa première injection du vaccin Gardasil le 2 février 2012 avec 3  autres vaccins, y compris un vaccin contre la méningite. Elle a passé le mois de février avec de graves maux de tête, des problèmes d’estomac, des saignements de nez. En un mot, elle ne se sentait pas bien.

      Ensuite, au début mars, les cuisses d’Allie ont présenté un aspect bizarre. A l’époque, je ne savais pas qu’il s’agissait du Livedo Reticularis.- une indication de maladie auto-immune, éventuellement un lupus. 

    Le 3 avril 2012, Allie a reçu sa deuxième injection du Gardasil. Après l’injection, elle a perdu connaissance. On l’a conduite à l’arrière du cabinet pour qu’elle puisse rester allongée.

      Le 17 avril, Allie se plaignait de douleurs à la jambe…comme si un muscle avait été forcé. Le 18 avril à 10h. 30, elle ne pouvait plus se redresser dans son lit. On a dû la porter, la descendre  pour pouvoir atteindre la voiture  afin de nous rendre aux urgences. Elle est ressortie avec deux béquilles, car ses jambes ne pouvaient plus supporter le poids du corps. On nous a demandé d’aller consulter un médecin orthopédiste le lendemain. Ce dernier a ordonné une IRM qui a révélé  une petite infection près de son articulation sacro-iliaque. Le jour suivant nous sommes retournés voir l’orthopédiste.

     le pédiatre n’avait aucune idée de la manière dont il fallait traiter la douleur, il nous a envoyées à l’hôpital Vanderbilt pour enfants.

      Elle est rentrée le 20 avril 2012 à l’hôpital et y est restée 10 jours. Au cours des 6 premiers jours, il lui a été impossible de marcher. La seconde IRM a montré que l’infection était plus étendue, mais elle était trop profonde dans les muscles et les tissus de la hanche pour qu’il soit possible de pouvoir aspirer le liquide afin de pouvoir identifier le type d’infection. Son taux de CRP (protéine qui reflète l’inflammation aiguë) était de 166 alors que la normale est de 1-3.

      A cette époque, Allie souffrait atrocement, même avec une perfusion de morphine. Elle a ensuite été mise sous oxygène et a reçu une grande quantité de médicaments : Clindamycine, Vancomycine, Oxycodone, Morphine, Toradal, Tylénol et Benadryl. Tous ceux qui connaissent la Vancomycine savent qu’il s’agit d’un des  antibiotiques les plus puissants. Les médecins nous avaient dit qu’endéans les 24-40 heures les souffrances d’Allie allaient fortement diminuer. Ce n’est que 80 heures après avoir pris la Vancomycine que nous avons pu voir quelque changement. Le fait qu’Allie était très anxieuse inquiétait les médecins. Ils ne semblaient pas comprendre qu’une jeune fille de 11 ans qui, quelques jours avant courait et jouait, était maintenant incapable de sortir de son lit. Allie avait l’impression qu’on ne lui disait pas tout.



28/11/2015
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 59 autres membres