Aventure du BIOMAGNETISME

Aventure du BIOMAGNETISME

Soulager une crise d' Asthme Méthode Gesret

Jacques R. Gesret 29 - 10 - 1941

Recherche fondamentale sur les pathologies du système immunitaire
Enseignement supérieur privé, formation de praticiens

Fin 1984, je découvrais le mécanisme qui est à l'origine de l'asthme et m'installai à Bayonne.


Méthode efficase du Dr Buteyko pour l'asthme

'Article passionnant sur: Santé Innovation"

Succès planétaire  pour la méthode  du Dr Buteyko

Cette méthode fut ensuite introduite en Australie, en Nouvelle-Zélande, en Grande-Bretagne et aux Etats-Unis. D’innombrables livres et sites Internet témoignent d’améliorations phénoménales attribuées à cette méthode.

D’après la vision du Dr Buteyko, le taux de CO2 dans le sang et les alvéoles pulmonaires serait trop bas chez les asthmatiques.

Les exercices de respiration qu’il a élaborés visent donc à respirer plus lentement. Il insiste sur l’importance de la respiration par le nez qui protège les voies respiratoires en humidifiant, en réchauffant et en filtrant l’air qui entre dans les poumons.

L’outil de base de la méthode Buteyko est un concept tout simple appelé « arrêt contrôlé ». Pour obtenir le meilleur résultat, relaxez-vous pendant dix minutes avant de commencer :

  1. Inspirez un petit coup, silencieusement, par le nez et laissez ressortir un peu d’air de la même façon ;
  2. Pincez-vous le nez avec les doigts pour empêcher l’air d’entrer dans vos poumons ;
  3. Comptez le nombre de secondes jusqu’à avoir la première sensation nette de besoin de respirer ;
  4. A ce moment, vous pouvez aussi sentir des mouvements involontaires de vos muscles de respiration. Votre ventre peut se tendre, et la zone autour de votre cou se contracter ;
  5. Puis, lâcher votre nez et inspirez puis expirez tranquillement.

Attention, le but n’est pas de vous retenir de respirer le plus longtemps possible. Si vous avez besoin de respirer un grand coup à la fin, c’est que vous avez retenu votre respiration bien trop longtemps.

Si vous tenez ainsi 40 secondes, c’est excellent. 30 secondes reste un résultat très correct. 25 secondes indique que vous avez une marge d’amélioration. 15 secondes ou moins est révélateur d’un problème de respiration, qui peut être lié à l’asthme mais aussi à toutes sortes d’autres problèmes comme l’apnée du sommeil, des problèmes de poumon, de nez, de l’anxiété.

Vous pouvez toutefois améliorer votre bien-être en augmentant votre résultat, ce qui peut être obtenu en faisant l’effort de respirer par le nez le jour comme la nuit.

Cultivez votre capacité de relaxation

Dans la mesure où la crise d’asthme provoque une angoisse et augmente chez le sujet la vitesse de respiration, il est important pour les personnes asthmatiques de cultiver leurs capacités de relaxation.

Les exercices de relaxation évitent aux asthmatiques d’entrer dans un cercle vicieux d’hyperventilation en évitant cet accroissement du rythme respiratoire pendant la première phase.

Le yoga fait partie des méthodes naturelles de prévention et traitement de l’asthme les plus efficaces, et s’intègre parfaitement dans la logique de la méthode Buteyko.

Ma stratégie pour prévenir l’asthme

Aujourd’hui, j’ai complètement arrêté de souffrir de crises d’asthmes et je n’ai plus touché de la Ventoline depuis dix-sept ans.

Cependant, en plus de la Méthode Buteyko, j’applique une stratégie de prévention.

Je me soigne avec des plantes :

Le lierre grimpant est très connu pour réduire l’inflammation des voies respiratoires. C’est un remède très répandu en Allemagne où plusieurs études cliniques ont été réalisées avec du lierre séché en goutte, en suppositoires et en sirop. Dans tous les cas, les crises d’asthmes se sont apaisées. La Commission E qui attribue une reconnaissance officielle aux plantes médicinales a reconnu en 1988 les feuilles de lierre grimpant pour traiter toutes les infections et les inflammations des voies respiratoires [1].

Plusieurs modes d’administration existent, mais je recommande la teinture-mère ou l’infusion.

La teinture-mère diluée à un cinquième doit se prendre à une dose de 1,5 mL par jour. En infusion, il faut faire infuser une cuillère à café de feuilles séchées dans 150 mL d’eau bouillante pendant 10 minutes – et boire jusqu’à trois tasses par jour.

Je ne recommande pas en revanche les extraits normalisés, capsules et autres compléments alimentaires qui coutent – à mon avis – inutilement cher.

Enfin, je n’oublie pas de prendre quotidiennement un bon complément de multivitamines. De nombreuses études ont montré un lien entre l’asthme et un faible taux sanguin de vitamines antioxydantes (vitamine A, vitamine C et vitamine E) [2].

Prendre des vitamines est particulièrement efficace – et je dirais nécessaire – pour les personnes habitant les villes, où les gaz d’échappement et autres polluants augmentent fortement les besoins en antioxydants. Bien entendu, les polluants en eux-mêmes augmentent le risque d’asthme, et c’est une raison de plus pour se protéger au maximum par une stratégie nutritionnelle – en attendant de déménager.

Une grande étude réalisée à Mexico a permis d’établir l’efficacité des multivitamines contre l’asthme [3].

Après, l’asthme est le cas typique de ces problèmes de santé très répandus, aux causes diverses selon le mode de vie, le lieu d’habitation, l’âge et l’état de santé des personnes. En parlant un peu avec les gens, vous vous apercevez qu’existent toutes sortes de « trucs de grand-mère » et « remèdes de bonne femme » (ou « bonne fame ») qui, bien souvent, fonctionnent.

On pense souvent que l’asthme est une maladie moderne…Mais, pour en avoir parlé avec Patrick Ledrappier, auteur des Secrets de la Médecine Chinoise, il y a quelques semaines, les origines de ce mal remonteraient à bien plus loin ! Notre expert me disait qu’on parle des symptômes qui caractérisent l’asthme, dans les plus anciens textes de médecine chinoise, en particulier dans le livre mythique Huangdi Nei Jin dont l’écriture remonte vraisemblablement à la période des Royaumes Combattants (481-221 av-JC) !!

A ce titre, je vous recommande la lecture du prochain dossier préparé par Patrick Ledrappier pour Les Secrets de la Médecine Chinoise : La bataille millénaire de la médecine chinoise contre l’asthme. Les solutions naturelles de diététique, de pharmacopée et d’acupuncture pour soigner les crises d’asthme y sont richement détaillées. Rendez-vous ici pour en savoir plus.

A votre santé !

Jean-Marc Dupuis


14/02/2016
0 Poster un commentaire

Méthode Gesret . L'Asthme allergies eczéma et psoriasis

Je vous conseille vivement ce site  
IL EST TRES PRECIEUX...
si vous ou un de vos proches on un problème 

d'asthme  d'allergies d' eczéma ou de  psoriasis
Et aussi pour Kiné, ostéo et biomagnètiseurs
.

http://www.asthme-reality.com/francais.htm

Voici un extrait...

Pourquoi, lorsqu'il s'agit de la fonction respiratoire,
ce principe n'est-il jamais appliqué ?

Dans l'asthme, on se contente d'une exploration fonctionnelle, sans jamais s'occuper d'explorer la structure !
Pourtant, l'analyse de la structure thoracique, qui indéniablement gouverne la fonction respiratoire, fait apparaître que l'asthmatique est systématiquement porteur d'une anomalie constante : un de ses hémitorax présente un déficit d'ampliation du fait qu'il est en position de postériorité fixée par rapport à l'autre.
Cet hémithorax présente toujours une série de subluxations chondrocostales portant sur les trois premières côtes (à droite dans plus de 90% des cas, à gauche ou bilatérale dans les 10% restant). Une pression rythmique exercée sur la subluxation chondrocostale de la seconde ou troisième côte ... déclenche la crise d'asthme en quelques secondes, mais vous découvrirez dans cette étude qu'il existe un autre point qui, lorsqu'il est sollicité, fait cesser la crise d'asthme en quelques inspirations.

Son efficacité est remarquable et il ne coûte rien !

Difficultés
Une autre partie traite des difficultés rencontrées, depuis 1985, pour faire reconnaître ces travaux. Innombrables démarches effectuées auprès des responsables politiques, responsables de la Santé, Présidents de la République, Premiers Ministres, Ministres de la Santé, DGS, revues, journaux, associations, etc ... Leur attitude !
Je ne demande qu'une chose : présenter mes travaux sur l'asthme devant une commission scientifique (composées de pneumologue, allergologue, dermatologue et spécialistes en neurophysiologie).
Cette découverte, permettant de guérir un asthmatique en trois à quatre séances d'une heure de thérapie manuelle, est à la portée d'un grand nombre de kinésithérapeutes (trois jours de formation intensive).
Dans mon site, je livre des informations sur l'asthme sans contrepartie, simplement dans l'espoir de sensibiliser des chercheurs, des praticiens de santé, des patients qui se reconnaîtraient dans mes descriptions et, pourquoi pas ... des investisseurs dans mon projet de création d'un centre spécialisé dans le traitement de l'asthme !

http://www.asthme-reality.com/glossaireF.htm
 Ce lien..plutot pour kiné et ostéo..
Donne les points à masser pour faire cesser une crise
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ __ __ _ _ __ _ _
http://www.asthme-reality.com/lepoint.htm
Le point à masser pour tout un chacun..pour arréter une vrai crise d'asthmeCe point est situé sous l'aisselle gauche dans 90% des cas, parfois sous l'aisselle droite ou des deux côtés mais c'est très rare. (voir glossaire technique)Donc :
-vous allez placer votre main droite à plat sur votre thorax gauche de façon à ce que votre index se trouve sous l'aisselle gauche
-vous allez appuyer et sentir l'espace entre les côtes (comme une vallée)
-vous allez appuyer et faire un mouvement de massage (en restant dans cette vallée, de façon horizontale d'arrière en avant et vice-versa)
-vous allez chercher à différentes hauteurs entre les côtes (en descendant dans l'espace du dessous ou en allant à l'espace au dessus
-vous allez trouver un point (ou plusieurs) qui va (ou vont) être très douloureux à la pression et vous allez sentir comme une petite boule de graisse (lipodystrophie) rouler sous votre doigt.
POUR VOIR l'IMAGE et la suite ALLEZ SUR LE SITE
http://www.asthme-reality.com/lepoint.htm

C'est le point en question !

Lorsqu'on le trouve et que l'on appuie dessus, il y a toujours un réflexe de "grimace" (il fait mal).

C'est ce point que vous allez masser doucement en appuyant un peu, juste à la limite de la douleur. Vous allez, dans le même temps, faire de grandes inspirations et vous allez constater que même en dehors de toute crise, la respiration devient plus facile et est meilleure.

Si le point le plus douloureux ne suffit pas à 100%, allez chercher si un autre est présent en dessous ou au dessus, même sous l'aisselle droite (très rare).

Utilisé de cette façon, en cas de crise, il la fait cesser en quelques inspirations profondes.

Attention :

  • ce point n'est d'aucune utilité dans le cas d'une difficulté à l'inspiration (qui n'est pas de l'asthme mais un spasme de la gorge "du pharynx")

  • il n'est efficace que dans l'asthme vrai (difficulté à l'expiration)

  • si vous ne le trouvez pas, c'est que vous êtes dans le cas précédent.


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _
Définition d'une crise d'asthme...
http://www.asthme-reality.com/definition.htm
_ _ _ _ _  _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ __ _
http://www.asthme-reality.com/lepointfaux.htm
 Ici ..Le point d'arrêt de la fausse crise d'asthme
_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _

Les pathologies cutanées de la face

Toutes les personnes qui présentent un eczéma (ou autre pathologie érythémateuse :dermite, psoriasis, etc.) localisé sur le visage ont systématiquement des problèmes dentaires. En effet, il existe un arc réflexe de vasodilatation entre une zone cutanée précise et une racine nerveuse profonde du ganglion trijumeau.

Cette distribution nerveuse cutanée est parfaitement décrite dans les ouvrages de neurologie et (devrait être normalement) connue de tous les dermatologues !

Lorsqu'il existe une infection dentaire, elle se comporte en "épine irritative" sur une fibre nerveuse qui se rend au ganglion trijumeau ; une réaction inflammatoire se produit au niveau de la gencive, en regard de la racine concernée.
Mais en plus, par arc réflexe, une réaction inflammatoire secondaire à lieu dans la zone cutanée en relation avec cette même branche du trijumeau.
http://www.asthme-reality.com/facial.htm

 


27/01/2009
3 Poster un commentaire