Aventure du BIOMAGNETISME

Aventure du BIOMAGNETISME

Alccolisme ! Enfin la solution !

Le dernier verre du Docteur Olivier AMEISEN,  18,29 € port gratuit sur Amazone .Une révolution dans cette maladie. Il y a le médicament efficace pour cette maladie qui ne fait pas appel à la volonté...


L'alccolisme ! Un médicament efficace

Le dernier verre [Broché]

Présentation de l'éditeur

Olivier Ameisen avait tout pour être heureux : rejeton surdoué d'une talentueuse famille, bachelier à seize ans, pianiste exceptionnel, brillant cardiologue, il s'installe à New York au début des années 8o, et sa carrière médicale et universitaire prend aussitôt son envol. Mais derrière ce personnage charismatique se cache un grand anxieux. Depuis l'enfance, Ameisen est tenaillé par de profonds sentiments d'insécurité et d'inadéquation. À New York, cette anxiété explose et devient ingérable ; et la seule chose qui lui permet de la soulager, c'est l'alcool. La suite, on connaît : Ameisen sombre dans la boisson. À la fin des années 9o, il rentre en France. Le cardiologue d'exception, le pianiste brillant n'est plus que l'ombre de lui-même, titubant d'une cuite à l'autre, alternant cures de désintoxication et réunions chez les Alcooliques Anonymes. Pourtant, contre toute attente, cet homme est guéri depuis près de cinq ans, libéré de l'envie même de boire. Parce qu'il a pris son destin en main alors que tout semblait perdu, parce qu'il n'a jamais douté qu'on trouverait un traitement efficace, il a fini par faire lui-même une découverte révolutionnaire : le médicament qui lui a sauvé la vie et bouleverse déjà le traitement de l'alcoolisme et de l'addiction en général.

 

5.0 étoiles sur 5 CLIENT DIFFICILE, 18 juillet 2010

Par

ROBBY - Voir tous mes commentaires

Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier verre (Broché)

merci, ce médicament a changé ma vie depuis 2009, faite-le connaitre il mettra au chomage les psy, les cliniques et autres médicaments qui sont ligués contre ce concurrent. Merci encore Ameisen
JE me trainais de cure detox pour anti dépresseur, puis anti alcool, depuis 2000.
La lecture de l'article dans top santé m'a décidé à acheter lioresal ou baclofen à 3€ 56 la boite. Mes angoisses ont disparu, donc le besoin d'alcool aussi en février 2009
en l'espace de 15 jours je suis redevenu ce que j'étais en 1999
après 17 mois, les problèmes angoisse et alcool ne sont jamais revenus.
encore merci à Olivier j'attends une suite au livre pour savoir si le corps médical et l'administration ont ou vont bouger !!

10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile

5.0 étoiles sur 5 Totalement convaincant, 3 octobre 2010

Par

CBL (Paris, France) - Voir tous mes commentaires

Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier verre (Broché)

J'ai lu le livre, il est écrit par un surdoué : surdoué en musique (il a joué du piano chez Arthur Rubinstein, à la demande de celui-ci, il a également joué tous les soirs à la Closerie des Lilas, à Paris, à l'âge de 16 ans, en alternant toutes sortes de répertoires) comme dans ses études (il a passé son bac à la fin de la classe de seconde), et également dans sa pratique professionnelle (cardiologue aux Etats-Unis). Il pourrait figurer au Livre des records pour le nombre de dérogations qu'il a obtenues, afin de pourvoir un poste auquel il ne pouvait prétendre pour des raisons administratives ou afin d'accéder à des filières que son trop jeune âge lui interdisait.
De plus, il se raconte de façon très crue, très honnête, "à l'américaine". Il explique son anxiété aiguë, ses irrépressibles envies de boire, ses cuites et tous les accidents associés. On souffre vraiment pour lui. Sauf qu'on ne souffre plus quand il explique les effets du baclofène sur ses irrépressibles envies de boire : pas de volonté là-dedans, ce sont ces envies mêmes qui disparaissent. C'est ainsi qu'il a pu réaliser un sevrage total il y a 5 ans. Sevrage qui dure toujours aujourd'hui et qui, encore mieux, peut être interrompu par une soirée un peu alcoolisée sans pour autant retomber dans l'addiction.
Les études lancées en France sur les effets curatifs du baclofène sur l'addiction à l'alcool sont plafonnées à une dose journalière qui ne suffit pas à tous les patients. Les futurs résultats de ces études sont donc à placer sous toute réserve. Mais si vous trouvez dès aujourd'hui un bon médecin qui accepte de vous prescrire du baclofène en dose progressive jusqu'à atteindre la dose qui vous immunisera contre l'envie d'alcool, vous serez sauvé de votre alcoolisme.
Merci au Docteur Ameisen pour sa franchise, pour son courage et pour sa grande humanité. Beaucoup savent déjà ce qu'ils lui doivent, et lui adressent leurs plus sincères remerciements.

13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile

4.0 étoiles sur 5 Un petit brûlot, tout simplement !, 24 mai 2010

Par

P. Thomas - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)

Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier verre (Broché)

Un livre incontournable ! Oui, il existe un traitement destiné aux alcooliques, il est disponible partout et ses effets sont sidérants, sans aucun effet secondaire ! Non, il n'a pas bonne presse en France car il remet en cause 60 ans d'addictologie, qu'il n'est pas forcément précédé d'un lourd travail psychologique pour le malade, et que, comble de l'incompréhensible, les personnes qui l'utilisent peuvent boire un verre de temps en temps sans avoir aucunement l'envie d'enchaîner sur d'autres... Ce médicament, le baclofène, est désormais un générique, de surcroît pas très cher ; traduisez : aucun labo n'a intérêt à voir un tel traitement se substituer aux molécules plus récentes, mais ... inefficaces, hélas. Le Dr Ameisen apporte une vraie piste, qui pourrait transformer la dépendance alcoolique en une pathologie connaissant enfin une véritable rémission. Le style est lourd, mais on ne peut pas demander à Olivier Ameisen d'être un pianiste hors pair, un médecin opiniâtre et un futur Goncourt ! A lire. Absolument. A prêter. A faire circuler. Urgemment.

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile

5.0 étoiles sur 5 Fabuleux, pour tous ceux qui veulent arrêter l'alcool, 4 avril 2011

Par

Brocéliande - Voir tous mes commentaires

Ce commentaire fait référence à cette édition : Le dernier verre (Broché)

L'article de "Sciences et Avenir" à propos du baclofène molécule susceptible de supprimer le "craving" = besoin irrépressible de se "biturer" à mort, m'a fait acheter ce livre porteur d'un immense espoir, que j'ai donc offert à mon ami en danger ...
Il suit le traitement actuellement et c'est déjà un autre homme ...

 

VOIR PLUS DE COMMENTAIRES SUR le site AMAZONE...


19/05/2012
0 Poster un commentaire